Rubis

Le rubis est considéré comme la reine des pierres précieuses. Toujours rouge et très rare, il est l’une des ressources privilégiées de la haute joaillerie. De la famille des corindons, il doit sa couleur caractéristique au chrome qui le compose. Pourpre avec une pointe de bleu, la nuance sang de pigeon est la plus prisée.

Comme pour l’émeraude, l’intensité de la couleur détermine la qualité du rubis. Les nombreuses inclusions de minéraux ou liquides (canaux) qu’il contient n’altèrent nullement sa qualité, dès lors qu’elles préservent sa transparence. Elles constituent même une preuve de son authenticité. Les inclusions de rutile donnent à la pierre un effet tout à fait particulier d’étoile à six branches lorsqu’elle est taillée en cabochon. Ce « rubis étoilé » jouit d’une grande rareté et d’une valeur supérieure.

Longtemps confondu avec les spinelles et les grenats pour leur couleur rouge, le rubis existe essentiellement dans de petites tailles. Sa rareté en fait aussi sa cherté pour les créations d’art joaillier. Fréquemment choisie pour la réalisation de bagues de fiançailles, cette pierre précieuse a orné les parures et bijoux des grandes cours royales ou des maharadjas indiens. Outre sa beauté exceptionnelle, les joailliers apprécient sa facilité de sertissage.

Les gisements des plus beaux rubis se trouvent en Birmanie, dans la région de Mogok. La gemme rouge est aussi extraite de mines situées en Thaïlande, au Mozambique, au Kenya, au Sri Lanka, en Inde, au Pakistan ou au Vietnam. Tout comme le saphir, le rubis présente une dureté de 9 sur l’échelle de Mohs.

Leave a reply