Opale

À elle seule, l’opale est une mine de diversité. Surprenante et mystérieuse, elle offre des jeux de couleurs comme nulle autre pierre ne sait le faire. Selon sa roche de composition et l’architecture de ses éléments, la réflexion puis la décomposition de la lumière sur sa surface génèrent des reflets opalins toujours différents d’une pierre à l’autre. En fonction de l’angle d’observation, elle se pare d’éclairs colorés uniques.

Opale commune, précieuse, noble ou noire, la pierre se décline dans une large variété plus ou moins abondante dans le monde. Au lieu de briller de jeux de couleurs, l’opale commune affiche un blanc légèrement laiteux.

Presque considérée comme une pierre fine, l’opale précieuse ou noble est utilisée en joaillerie. Elle prête ses éclairs lumineux à des bijoux hors du commun. Tenue comme la « reine des pierres précieuses », l’opale noire offre des couleurs spectrales intenses. Elle a d’ailleurs longtemps orné les joyaux de grandes dynasties du monde. Indescriptible, cette pierre peut produire jusqu’à 200 couleurs dans une seule gemme.

Largement méconnue, l’opale noire réserve de réelles surprises aux amateurs de bijoux. Se prêtant à des créations uniques et envoûtantes, elle sera peut-être la nouvelle star de la joaillerie dans les années à venir. Elle est par ailleurs très coûteuse.

L’opale provient notamment de gisements en Australie, Brésil (Etat du Pioui), Ethiopie… Elle présente une dureté de 5,5 à 6,5 sur l’échelle de Mohs.

Leave a reply